Michel PIERRET, Directeur des Opérations Clients , Groupe WATERAIR

Michel Pierret

Michel Pierret - groupe WaterairMichel PIERRET, Directeur des Opérations Clients , Groupe WATERAIR, leader de la piscine enterrée à monter soi même. Plus de 25 ans dans la relation clients à LA REDOUTE, SONY et depuis 2015 chez WATERAIR ont permis à Michel PIERRET de comprendre les enjeux que les entreprises doivent considérer pour une relation commerciale efficace avec leurs clients.

1. Selon vous, qu’est-ce qu’être un bon vendeur aujourd’hui ?
­­­­­­­­­­­­­­La qualité du vendeur ne change pas fondamentalement. Le vendeur devra toujours savoir percevoir le moment où son client va signer/acheter. Ce qui change c’est son environnement devenu omnicanal grâce au digital.
Il n’est plus seul, il doit comprendre que le client a acquis du pouvoir, le pouvoir de choisir et de se renseigner, et le pouvoir de communiquer largement et bien au-delà de sa relation one to one avec son vendeur. Le vendeur doit tenir compte qu’une vente mal gérée peut entraîner des effets très négatifs pour l’entreprise qu’il représente, via les réseaux sociaux notamment.

2. Comment voyez-vous la vente de demain ?
Être là au bon moment, au bon endroit face à la bonne personne sur un terrain de jeu qui s’est considérablement élargi. Les canaux interfèrent et la vente se construit dès le premier contact, avec tous les outils que la marque met en place (publicité, forum, présence sur les réseaux sociaux, boutiques, hotlines, interactivité mobile, formation des acteurs) mais aussi par les utilisateurs de la marque au sein de communautés qui peuvent être indépendantes de la marque ou encore moins structurées (groupes d’amis sur tel ou tel réseau)

3. Racontez nous l’exemple d’une vente réussie ?
La vente réussie, c’est celle qui rend le client fier de son achat, heureux de son achat et qui n’a plus de doute de son choix et qui en parle.
Je me souviens avoir acheté une bibliothèque à un vendeur qui a utilisé tous les artifices de vente d’un marchand de meubles de l’époque. Beaucoup de raisons d’avoir des doutes.
20 ans après, mon épouse et moi aimons toujours notre meuble, il est resté superbe, c’est pour moi une vente réussie.